Association des Juifs Originaires d'Egypte  
 
 
 

Actualité mars 2014

Inauguration de la chaire universitaire dédiée à
L’Etude et la Recherche de l’Héritage Juif en Egypte  
à l’Université de Haïfa (Israël)

  • Pour lire le document, cliquer ICI
  • Pour lire le document en VO, cliquer ICI

Chers amis de l’AJOE,
Beaucoup d’entre nous qui avons vécu en Egypte et conservé quelques souvenirs de notre vie là-bas, avions confusément la certitude que la communauté des Juifs d’Egypte avait contribué au développement de ce pays au-delà du pourcentage de sa population. Les Juifs d’Egypte avaient été des entrepreneurs, des artistes, des membres des professions libérales et également des fonctionnaires au sein d’une Egypte qui tentait de se transformer en un Etat moderne et qui faisait appel pour cela à toutes les communautés, indigènes ou étrangères qui manifestaient le désir d’y participer. Nous pouvions tous citer des noms de familles ou de personnes qui avaient une grande notoriété en Egypte du temps où nous y résidions. Mais ce n’étaient que des impressions individuelles.
Rien n’avait été fait jusqu’ici pour identifier et analyser au sein d’une université, la contribution des Juifs d’Egypte au développement de l’Egypte à l’époque moderne et jusqu’à son exil en l’espace d’une dizaine d’années, à partir de 1956.
Grâce à l’initiative, à l’enthousiasme et à la générosité de Joseph et Racheline BARDA, qui ont émigré en Australie, et qui en ont été les principaux contributeurs, cette lacune est en passe d’être comblée.
En effet, le 14 octobre 2013, une chaire universitaire, consacrée à « L’Etude et la Recherche de l’Héritage Juif en Egypte » a été inaugurée à l’université de Haïfa en présence des donateurs, ainsi que de nombreuses personnalités rattachées à l’Université et également de Juifs d’Egypte qui avaient fait le déplacement depuis plusieurs pays.
Lors de cette cérémonie, le discours de clôture a été prononcé par le professeur Uri Kupferschmidt, professeur d’Histoire au département du Moyen Orient de l’Université de Haïfa.
Nous avons le grand plaisir de vous proposer la lecture de cette conférence, qui nous fait découvrir trois aspects d’un homme peu connu du grand public et qui a pourtant marqué le développement de l’Egypte au début du 20ème siècle en y dirigeant le service des statistiques et ensuite en étant un pilier de la Fédération des Industries pendant de longues années. Cet homme s’appelait Isaac Joseph Levi, né à Istanbul et décédé à Nice après avoir été emprisonné et torturé par les Egyptiens au début des années 60.
Le Professeur Kupferschmidt a publié par le passé un ouvrage sur l’histoire des magasins Orosdi-Back et nous sommes heureux de pouvoir publier ce nouveau texte de lui.
Le Professeur Kupferschmidt voudrait écrire un ouvrage plus complet sur la vie et l’œuvre d’Isaac Levi et ce message est également un appel à vos souvenirs de famille ou à toute autre information que vous pourriez avoir pour lui permettre de compléter sa documentation sur Isaac Levi.
Finalement, et avant de clore ce billet, au nom du bureau de l’AJOE, je vous renouvelle notre appel à nous faire part de vos idées, de vos écrits et souvenirs, et de vos documents que vous voudriez voir publiés sur notre/votre site. A vos plumes ou à vos albums de famille. Nous attendons vos messages.
Fidèlement votre,
David Harari
Trésorier de l’AJOE
Le 17 mars 2014

 

mise à jour 30/03/14

 
 


A LIRE

product image 2
La fin du judaïsme
en terre d'Islam
lire la suite >

product image 1
Les Grands Magasins du Caire
lire la suite >

product image 2
Tu choisiras le rire
lire la suite >

Conférence de Bat Yam
lire la suite >

Les fleurs de l'orient et l'occident
lire la suite >

Le livre mémoire de Roland Bertin
"Once apon a time"
KAN YA MAKAN

Conférence Alexandre De Aranjo
le texte intégral