Carnet de voyage

Parcours de vie :

 


 

 




 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

NESS SHOES - Témoignage d'un Français à Miami

Dans les faubourgs de Miami, j’ai rencontré un personnage étonnant. Son nom : Nessim Sabbagh. Un homme simple et profond qui a su se battre pour ses idées et ses convictions tout au long d’une vie riche et émouvante. 

Jugez plutôt :

Né en 1942 en Palestine (l’état d’Israël  n’était pas encore né), il débarque en 1964 en région parisienne chez une cousine du côté de Sarcelles où il vit quelques années. En 1967, il retourne se battre en Israël pour la guerre des 6 jours où il occupe le rang de chef d’escadron de chars.. En 1968, il arrive à Miami ou il fait du négoce de biens immobiliers ainsi que de la location. jusqu’en 1982. Puis il part à Los Angeles où il devient grossiste en chaussures et monte jusqu’à 8 magasins.

En 1989, il retourne à Miami, sa terre de prédilection continue dans la chaussure et devient fabriquant. Il monte en Espagne 3 usines ce qui lui permet d’exporter en Amérique du sud, notamment au Honduras, en Équateur et au Guatemala jusqu’en 2004 ou il revend sa dernière usine et tous les magasins en n’en conservant qu’un seul celui où il nous invite aujourd’hui : « Ness Shoes » ainsi que sa marque fétiche « RENETTI ». Mais d’où vient ce nom ? Tout simplement, lorsqu’il était à Paris, chez sa cousine, celle-ci lui disait toujours : « si j’avais eu un fille, j’aurais beaucoup aimé l’appeler RENEE ». Il ne manquait que la fin ; « ETTI », le prénom de sa mère, née à Alexandrie pour faire « RENETTI » et le tour était joué.

   

Rentrer en contact avec Ness : mrness47@aol.com

Nessim à deux filles ; Esther Renée 35 ans mère au foyer, un enfant Zacharie Ness, comme quoi tout se recoupe décidément ! et Nava qui s’investit énormément dans l’humanitaire.

Ness est un homme de caractère, même s’il n’a pas pu faire de longues études, il parle six langues couramment. Un cœur gros comme ça et des principes stricts qui l’on guidé toute sa vie. Une de ces maximes célèbres :  « Si tu ne crois pas en toi, c’est que tu ne crois pas en D., Si D. ne t’habite pas, tu ne pourras jamais donner d’amour or l’amour est la première chose que tu dois placer dans ton cœur ».

 J’ai trouvé un homme heureux et serein, assis dans son magasin, le devoir accompli fier de ses convictions et fier de son parcours dans la vie.

Ness est heureux de vivre à Miami, entouré par les siens et dans une ville qui lui a toujours ouvert les bras et où tout  lui a réussi.

 Longue vie à toi Ness et encore merci de nous avoir reçu si chaleureusement.

 Philippe Partouche.

 

   
 
retour nous contacter adhésion